Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Salut à tous ! Oui nous sommes bien arrivés sur le îles Féroé : 50.000 habitants, 70.000 moutons, de la pluie tous les jours, c'est bien là qu'on est. Maintenant et après moult péripéties. Je vous raconte cette histoire ? Elle commence par une nuit noire, celle où notre avion, pris dans la tempête, ré-accélère au moment de la descente pour remonter au dessus de tout ce bazar. Le pilote décide alors, courageusement, de prendre la parole d'une voie laissant poindre toute la sensibilité d'un homme fier. Il nous dit : "*blablabla incompréhensible, blablabla incompréhensible mais semblant être en anglais*" Et tout le monde s'impatiente. La 2ème fois qu'il fait ça, tout le monde rigole en faisant : Wouhou ! J'ai rien compris...

Et pour cause, depuis le début du voyage, je souffre le martyr avec mon tympan bouché que tous mes efforts n'arrivent pas à décoller. Bilan : au moment où le pilote parle, j'ai l'impression d'avoir une cloche en forme de chou-fleur à la place de l'oreille gauche, mal à en avoir envie de filer des coups de poing, tellement en manque de nicotine que je suis à 2 doigts de me filer des coups de poing (n'escomptez pas un espace fumeur dans l'espace de transit de l'aéroport d'Edimbourg...). Oh et je suis sourd de l'oreille gauche aussi du coup (et souffler dans le nez ne change rien à mon problème...). Bon, il s'avère que les conditions météo trop extrêmes empêchent l'avion d'atterrir, on fait 3 petits tours pour voir si ça passe, ça passe pas, direction Bergen en Norvège.

Là on suit la foule pour monter dans un bus, récupérer nos bagages, monter dans un car, arriver dans un hôtel, recevoir une chambre gratuite mais pas de repas, regarder un épisode des Simpson en mangeant un oeuf dur, un peu de chocolat, une clémentine et une pomme (erreur de débutants de notre part, l'houmous n'a pas passé la douane, jeté poubelle). Puis on va se coucher (à minuit passé mais pas notre faute, on est arrivés à l'aéroport à 23h passé). Annie s'endort comme un bébé, moi je souffre de l'oreille et de la gorge comme un damné et on doit se lever à 7h20 pour prendre la navette qui nous ramènera à notre avion. Je dors vaguement 2h, non sans avoir réveillé Annie d'une quinte de toux particulièrement violente (pour ceux qui ne connaissent pas le combo Angine-Bronchite-Mal à l'oreille à cause des changement de pressions, je recommande comme une des plus exquises douleurs qu'il m'ait été donné de subir : certes plus subtil qu'une rage de dents, ce subtil mélange de sensations vous laissera néanmoins un souvenir impérissable), on prend le petit déjeuner gratuit qu'on a gagné dans l'affaire et on repart avec la foule des moutons reprendre l'avion. A mi-chemin, mon oreille gauche commence à faire des bruits de cliquetis et de succion, je réessaye la même chose que la veille : jackpot ! Tout se débloque, j'éprouve une félicité telle que j'en pleurerai bien !

Bilan : arrivée à l'aéroport le lendemain 11h du matin au lieu de la veille 20h30h, l'AirBnB de ce soir là ne nous sera probablement pas remboursé et j'ai pioncé 2 heures...

On récupère une jolie poubelle rouge en guise de voiture, avec un coffre si petit qu'un seul sac y tient et un moteur si petit qu'elle broute en montée. Pour plus cher que la FFF (Fucking Ford Focus)... Mais rassurez-vous, on a décidé de visiter l'île de Vágar (celle sur laquelle se trouve l'aéroport) et donc on a des photos à vous montrer !

Sørvágur et sa baie (ouest de l'aéroport)Sørvágur et sa baie (ouest de l'aéroport)
Sørvágur et sa baie (ouest de l'aéroport)Sørvágur et sa baie (ouest de l'aéroport)Sørvágur et sa baie (ouest de l'aéroport)
Sørvágur et sa baie (ouest de l'aéroport)Sørvágur et sa baie (ouest de l'aéroport)

Sørvágur et sa baie (ouest de l'aéroport)

Sørvágur pánørámique (me demandez pas comment ça se prononce les zigouigouis, j'en ai aucune idée)

Sørvágur pánørámique (me demandez pas comment ça se prononce les zigouigouis, j'en ai aucune idée)

Ca nous change beaucoup de l'Ecosse même si ça se compare un peu à Harris et Lewis. Déjà un vent violent permanent vous cueille à la sortie de l'aéroport et ne vous lâche plus, à en faire trembler la titinomobile (le nom que je viens d'inventer pour notre voiture Ikea) sur la route, puis ensuite il y a les changement brutaux de la météo : il pleut pas, ah si, ah si énormément c'est la tempête ! Ah non c'est passé...

Et chose étrange pour des îles, leurs routes sont vachement bien (faire gaffe ! On roule à droite maintenant) et on croise des tunnels partout (à travers une montagne, pour aller d'une île à une autre ,etc..).

Mais les paysages en valent la peine. Admirez !

Bøur (au coeur de sa petite crique). Détail bizarre, les îles en face n'existent pas sur Google Map.Bøur (au coeur de sa petite crique). Détail bizarre, les îles en face n'existent pas sur Google Map.Bøur (au coeur de sa petite crique). Détail bizarre, les îles en face n'existent pas sur Google Map.
Bøur (au coeur de sa petite crique). Détail bizarre, les îles en face n'existent pas sur Google Map.Bøur (au coeur de sa petite crique). Détail bizarre, les îles en face n'existent pas sur Google Map.Bøur (au coeur de sa petite crique). Détail bizarre, les îles en face n'existent pas sur Google Map.
Bøur (au coeur de sa petite crique). Détail bizarre, les îles en face n'existent pas sur Google Map.Bøur (au coeur de sa petite crique). Détail bizarre, les îles en face n'existent pas sur Google Map.Bøur (au coeur de sa petite crique). Détail bizarre, les îles en face n'existent pas sur Google Map.

Bøur (au coeur de sa petite crique). Détail bizarre, les îles en face n'existent pas sur Google Map.

On remarque tout de suite une sorte de schéma géologique dans ces montagnes, comme un moule selon lequel toute l'île aurait été fabriquée. Là 2ème chose qu'on remarque, c'est le nombre aberrant de cascades plus ou moins grandes qui parcourent le paysage et viennent se finir au bord de la route, comme si la roche produisait de la flotte ! Autant dire que dans le coin, c'est le pays de l'eau ! Partout autour, partout dans l'air, des lacs ou des criques partout et même là où il y a de la montagne, celle-ci produit de l'eau ! Au point où l'impression se fait que chaque caillou ne demande qu'à s'ouvrir pour cracher des hectolitres de flotte...

Un arrêt sur la route. Rien d'exceptionnel sauf pour la flotte partout partout partout !Un arrêt sur la route. Rien d'exceptionnel sauf pour la flotte partout partout partout !Un arrêt sur la route. Rien d'exceptionnel sauf pour la flotte partout partout partout !
Un arrêt sur la route. Rien d'exceptionnel sauf pour la flotte partout partout partout !Un arrêt sur la route. Rien d'exceptionnel sauf pour la flotte partout partout partout !
Un arrêt sur la route. Rien d'exceptionnel sauf pour la flotte partout partout partout !Un arrêt sur la route. Rien d'exceptionnel sauf pour la flotte partout partout partout !

Un arrêt sur la route. Rien d'exceptionnel sauf pour la flotte partout partout partout !

Les cascades des iles Féroé. Moi qui adooooore les cascades, je suis déjà un peu blasé (au bout d'une unique journée). Edit Annie : dans la série "je connais pas mon appareil photo", je pensais pas que je pouvais faire des panoramiques verticaux...
Les cascades des iles Féroé. Moi qui adooooore les cascades, je suis déjà un peu blasé (au bout d'une unique journée). Edit Annie : dans la série "je connais pas mon appareil photo", je pensais pas que je pouvais faire des panoramiques verticaux...

Les cascades des iles Féroé. Moi qui adooooore les cascades, je suis déjà un peu blasé (au bout d'une unique journée). Edit Annie : dans la série "je connais pas mon appareil photo", je pensais pas que je pouvais faire des panoramiques verticaux...

A partir de là, on a trouvé notre premier tunnel et... Avertissement : ceci est un message de santé publique. Si le fait d'avoir des tonnes de pierre au dessus de la tête vous rend malade, n'allez pas sur les îles Féroé ! Ils ne font pas de finitions sur leurs tunnels ! Ce sont les murs nus, morcelés par les machines que vous avez de chaque côté ! Et une petite loupiote orange à la verticale de temps en temps ! Et ça ne fait qu'une seule voie de large ! Et c'est looong de plusieurs centaines de mètres (sérieusement, celui de Vagar à Streymoy, j'ai eu l'impression qu'il faisait plus d'1 km) mais en les passant vous tombez sur quelques perles comme à Gazaladur Gadlazur Sagazaldur Gásadalur !

Gásadalur : 1. notre titinomobile et le bout du tunnel... On est pas rendus, contrairement à ce que je viens de dire >_<
Gásadalur : 1. notre titinomobile et le bout du tunnel... On est pas rendus, contrairement à ce que je viens de dire >_<Gásadalur : 1. notre titinomobile et le bout du tunnel... On est pas rendus, contrairement à ce que je viens de dire >_<Gásadalur : 1. notre titinomobile et le bout du tunnel... On est pas rendus, contrairement à ce que je viens de dire >_<
Gásadalur : 1. notre titinomobile et le bout du tunnel... On est pas rendus, contrairement à ce que je viens de dire >_<Gásadalur : 1. notre titinomobile et le bout du tunnel... On est pas rendus, contrairement à ce que je viens de dire >_<Gásadalur : 1. notre titinomobile et le bout du tunnel... On est pas rendus, contrairement à ce que je viens de dire >_<

Gásadalur : 1. notre titinomobile et le bout du tunnel... On est pas rendus, contrairement à ce que je viens de dire >_<

Gásadalur en grand angle ! (De toute façon tu fais demi-tour après, le village complet est un cul-de-sac)
Gásadalur en grand angle ! (De toute façon tu fais demi-tour après, le village complet est un cul-de-sac)

Gásadalur en grand angle ! (De toute façon tu fais demi-tour après, le village complet est un cul-de-sac)

Et maintenant, direction Sørvágsvatn ! Tu sais quoi, on va faire une escale supérette parce que les coins que je sais même pas prononcer ça va pas me plaire... Allez on repart avec le repas de midi,  une fois la titinomobile lancée, on ne l'arrête plus ! Donc Sorvag-Svatène (Sørvágsvatn je sais pas comment ça se prononce), c'est le plus grand lac des îles Féroé. D'ailleurs on m'indique à l'instant que le lac se nomme aussi Leitisvatn et que les locaux, pour une raison qui m'échappe, le nomment Vatniø... Je comprends rien à cet endroit, en tout cas, ce lac va directement se vider dans l'océan, on s'est dit qu'on allait voir ça ! Ca tombe bien, il y a un chemin officiel de rando !

Sørvágsvatn : le chemin (le seul où tu traverses à pieds plus de 50 cours d'eau ! En tout cas c'est l'impression que ça donnait...)Sørvágsvatn : le chemin (le seul où tu traverses à pieds plus de 50 cours d'eau ! En tout cas c'est l'impression que ça donnait...)Sørvágsvatn : le chemin (le seul où tu traverses à pieds plus de 50 cours d'eau ! En tout cas c'est l'impression que ça donnait...)
Sørvágsvatn : le chemin (le seul où tu traverses à pieds plus de 50 cours d'eau ! En tout cas c'est l'impression que ça donnait...)Sørvágsvatn : le chemin (le seul où tu traverses à pieds plus de 50 cours d'eau ! En tout cas c'est l'impression que ça donnait...)Sørvágsvatn : le chemin (le seul où tu traverses à pieds plus de 50 cours d'eau ! En tout cas c'est l'impression que ça donnait...)
Sørvágsvatn : le chemin (le seul où tu traverses à pieds plus de 50 cours d'eau ! En tout cas c'est l'impression que ça donnait...)Sørvágsvatn : le chemin (le seul où tu traverses à pieds plus de 50 cours d'eau ! En tout cas c'est l'impression que ça donnait...)Sørvágsvatn : le chemin (le seul où tu traverses à pieds plus de 50 cours d'eau ! En tout cas c'est l'impression que ça donnait...)

Sørvágsvatn : le chemin (le seul où tu traverses à pieds plus de 50 cours d'eau ! En tout cas c'est l'impression que ça donnait...)

Là par contre, on est loin des chemins de randonnée à l'écossaise... On traversait à pied plein de ruisseaux/cascades, des trucs assez glissant, puis au fur à à mesure de notre avancée, la tourbe gravillonnée a laissé le passage à de la bouillasse infâme, bien gluante et glissante, le tout avec ce vent incessant. On a pas mal de passages où il était plus simple de sortir de la piste et de l'oublier pour quelques centaines de mètres...

Sørvágsvatn : les paysages (je dis pas, c'est vraiment très beau mais la météo par contre...)Sørvágsvatn : les paysages (je dis pas, c'est vraiment très beau mais la météo par contre...)Sørvágsvatn : les paysages (je dis pas, c'est vraiment très beau mais la météo par contre...)
Sørvágsvatn : les paysages (je dis pas, c'est vraiment très beau mais la météo par contre...)Sørvágsvatn : les paysages (je dis pas, c'est vraiment très beau mais la météo par contre...)Sørvágsvatn : les paysages (je dis pas, c'est vraiment très beau mais la météo par contre...)
Sørvágsvatn : les paysages (je dis pas, c'est vraiment très beau mais la météo par contre...)Sørvágsvatn : les paysages (je dis pas, c'est vraiment très beau mais la météo par contre...)
Sørvágsvatn : les paysages (je dis pas, c'est vraiment très beau mais la météo par contre...)Sørvágsvatn : les paysages (je dis pas, c'est vraiment très beau mais la météo par contre...)

Sørvágsvatn : les paysages (je dis pas, c'est vraiment très beau mais la météo par contre...)

Un dernier truc à savoir sur les îles Féroé et sur la randonnée là-bas : Ils n'ont pas DU TOUT les mêmes moutons ! Genre on dirait une variante préhistorique, plus sauvage, plus velue et... Euh désolé, c'est pas ça le truc important. Mais je l'ai oublié, c'était un truc du genre, tu peux toujours compter sur le vent, c'est une constante, pas la météo. Un truc comme ça. Ah oui ! Table sur le vent quand tu planifie ta rando, mets de très bonnes pompes (cf Ecosse) et surtout DES VÊTEMENTS ANTI-PLUIE ! Nous, il n'a plu que 2 fois pendant nos 3 heures de randonnée. Ca n'a pas duré plus de 10 minutes en tout. Par contre, on a vraiment pas apprécié les 10 minutes de grêle au milieu ni le passage déluge de 5 minutes...

Bout de Sørvágsvatn : voilà, après tu es récompensé par la vue. Si tu es un guerrier, tu peux même traverser l'embouchure du lac, ils ont mis des pierres pour traverser à pieds et arriver sur une gorge. On a passé et fait demi-tour...Bout de Sørvágsvatn : voilà, après tu es récompensé par la vue. Si tu es un guerrier, tu peux même traverser l'embouchure du lac, ils ont mis des pierres pour traverser à pieds et arriver sur une gorge. On a passé et fait demi-tour...Bout de Sørvágsvatn : voilà, après tu es récompensé par la vue. Si tu es un guerrier, tu peux même traverser l'embouchure du lac, ils ont mis des pierres pour traverser à pieds et arriver sur une gorge. On a passé et fait demi-tour...
Bout de Sørvágsvatn : voilà, après tu es récompensé par la vue. Si tu es un guerrier, tu peux même traverser l'embouchure du lac, ils ont mis des pierres pour traverser à pieds et arriver sur une gorge. On a passé et fait demi-tour...Bout de Sørvágsvatn : voilà, après tu es récompensé par la vue. Si tu es un guerrier, tu peux même traverser l'embouchure du lac, ils ont mis des pierres pour traverser à pieds et arriver sur une gorge. On a passé et fait demi-tour...
Bout de Sørvágsvatn : voilà, après tu es récompensé par la vue. Si tu es un guerrier, tu peux même traverser l'embouchure du lac, ils ont mis des pierres pour traverser à pieds et arriver sur une gorge. On a passé et fait demi-tour...Bout de Sørvágsvatn : voilà, après tu es récompensé par la vue. Si tu es un guerrier, tu peux même traverser l'embouchure du lac, ils ont mis des pierres pour traverser à pieds et arriver sur une gorge. On a passé et fait demi-tour...
Bout de Sørvágsvatn : voilà, après tu es récompensé par la vue. Si tu es un guerrier, tu peux même traverser l'embouchure du lac, ils ont mis des pierres pour traverser à pieds et arriver sur une gorge. On a passé et fait demi-tour...Bout de Sørvágsvatn : voilà, après tu es récompensé par la vue. Si tu es un guerrier, tu peux même traverser l'embouchure du lac, ils ont mis des pierres pour traverser à pieds et arriver sur une gorge. On a passé et fait demi-tour...Bout de Sørvágsvatn : voilà, après tu es récompensé par la vue. Si tu es un guerrier, tu peux même traverser l'embouchure du lac, ils ont mis des pierres pour traverser à pieds et arriver sur une gorge. On a passé et fait demi-tour...

Bout de Sørvágsvatn : voilà, après tu es récompensé par la vue. Si tu es un guerrier, tu peux même traverser l'embouchure du lac, ils ont mis des pierres pour traverser à pieds et arriver sur une gorge. On a passé et fait demi-tour...

Après, le retour avec le vent dans le dos et non plus de face, ça aide. Un peu.

Le retour : c'est moi ou c'est 5 fois plus loin qu'à l'aller ?Le retour : c'est moi ou c'est 5 fois plus loin qu'à l'aller ?Le retour : c'est moi ou c'est 5 fois plus loin qu'à l'aller ?
Le retour : c'est moi ou c'est 5 fois plus loin qu'à l'aller ?Le retour : c'est moi ou c'est 5 fois plus loin qu'à l'aller ?
Le retour : c'est moi ou c'est 5 fois plus loin qu'à l'aller ?Le retour : c'est moi ou c'est 5 fois plus loin qu'à l'aller ?
Le retour : c'est moi ou c'est 5 fois plus loin qu'à l'aller ?Le retour : c'est moi ou c'est 5 fois plus loin qu'à l'aller ?Le retour : c'est moi ou c'est 5 fois plus loin qu'à l'aller ?

Le retour : c'est moi ou c'est 5 fois plus loin qu'à l'aller ?

Panoramiques magnifiques
Panoramiques magnifiques
Panoramiques magnifiques

Panoramiques magnifiques

Après ça, on a repris la voiture, pris une tempête de pluie sur le coin de la voiture, roulé dans un tunnel incroyablement long (et profond, nos oreilles ont claqué 2 fois pendant sa traversée) et on a fini par arriver à Tórshavn pour se poser dans l'AirBnB qui va être notre QG pour la durée de notre séjour sur les îles !

 

Edit Annie : désolée pour les milliards de photos qui se répètent, j'ai le syndrôme "Qu'est-ce que c'est beau" du "Je viens d'arriver dans un endroit que je connais pas".

Tag(s) : #Cascade, #Crapahutage, #Paysages, #Iles Féroé, #Ville, #Déboires, #Infos

Partager cet article

Repost 0